Le Ministère

Mission et Mandat

Le Ministère de la Nouvelle Normalité supervisera la Transition nécessaire pour atteindre un niveau d’émission de CO2 nul au niveau provincial d’ici 2030. Cela assurera un avenir viable pour tou.te.s les Québécois.es et distinguera la province comme un phare d’espoir et un modèle pour toutes les autres provinces. Pour ce faire, l’objectif de 2030 sera inscrit dans la loi.

À la lumière de la Nouvelle Normalité, le Ministère, par le biais de ses programmes, s’assurera que les acteurs clés de la société québécoise se conformeront aux règlements nécessaires pour atteindre la cible 2030. Nous encouragerons également la pleine participation des Québécois.es, afin de faire de la Transition un processus véritablement démocratique. Informez-vous sur notre programme et sur la façon dont vous pouvez vous impliquer !


L’équipe

Saskia Marks

Sous-ministre de la Recherche

Saskia Marks est née en Allemagne de l’Est en 1960 et y a vécu jusqu’à ce que sa famille déménage à Dunham au Québec en 1973. Elle était la chanteuse d’un groupe New Wave pendant les années 80, intitulé The Tricksters. Après la dissolution du groupe en 1989, Madame Marks a poursuivi une carrière solo et a vécu en Asie pendant plusieurs années. En 2001, Madame Marks a obtenu un double PhD en préservation de la biodiversité et en ethnomusicologie à l’Université d’Oxford. Elle se consacre dorénavant au service public.

Suivez Saskia : https://twitter.com/MarksSaskia

Hélène Touze

Sous-ministre des Politiques Technologiques

Hélène Touze a débuté sa carrière académique en faisant des études dans le domaine du théâtre expérimental sous la direction de Sergei Sarkovitch à l’Institut des Arts du Spectacle de Kaliningrad. À la suite de la désintégration de l’URSS,  Madame Touze a obtenu une maîtrise à HEC, avec une spécialisation en stratégies d’affaires. Après avoir lu la déclaration de 2018 du Secrétaire Général des Nations Unies sur la gravité de la crise climatique, Madame Touze a décidé de se joindre au Ministère.

Suivez Hélène: https://twitter.com/TouzeHelene

Charlotte Galidie

Sous-ministre de la Collapso et de l’Adaptation Radicale

Charlotte Galidie est née en France et a grandi au Québec où elle a étudié la psychologie infantile à l’UQAM. En 2014 elle quitte le monde universitaire pour se consacrer au mouvement de la transition écologique et co-fonde l’Association d’agriculture urbaine et de permaculture à Saint-André-de-Kamouraska. Après avoir lu une impressionnante quantité d’ouvrages portant sur la crise environnementale et climatique, elle rejoint l’Académie Française de Collapsologie et participe à des camps de survie au Pays Basque. Elle devient l’élève de Pablo Servigne qui lui enseignera la notion de résilience collective pour la transition écologique et l’effondrement. Elle est désormais notre spécialiste de la « Collapso » et de ses déclinaisons : collapsologie, collapsosophie et collapsopraxie. Mais aussi de l’Adaptation Radicale, le mouvement initié par Jem Bendell !

Karine-Julie
Tremblay-Bouchard

Attachée Politique

Karine-Julie Tremblay-Bouchard est née à St-David-de-Falardeau en 1980. Elle a opéré son propre casse-croûte biologique ‘La cabane à Karine’ jusqu’en 2015, où elle mettait en valeur les aliments de la forêt boréale. Suite à des lectures scientifiques sur le réchauffement climatique et  inspirée par une soif de justice écologique, Karine-Julie a entrepris un changement de carrière en 2015. Elle a complété un Baccalauréat à l’Université du Québec à Sept-Îles en Logistique appliquée des changements sociaux. Elle était la candidate de choix pour être Attachée politique des sous-ministres du Ministère de la Nouvelle Normalité.

Les agent.e.s

Les agentes du Ministère: #009, 066, 079. Non affichées: #018, 067.

Le MNN dispose d’une équipe d’agent.e.s dévoué.e.s et motivé.e.s qui mènent des actions et des activités afin d’encourager le respect de la loi 2030 sur les émissions nettes de CO2. Vous les reconnaîtrez dans les rues grâce à leurs combinaisons bleue royale, leur casquette avec le nom et le logo du ministère et leur sourire amical.


Conseil Consultatif

Yves-Marie Abraham

Professeur agrégé au Service de l’enseignement du management à HEC Montréal, Yves-Marie Abraham enseigne et mène des recherches dans le domaine de la sociologie de l’économie. Ses travaux sur les fondements sociaux de la réalité économique l’ont amené à s’intéresser de près à l' »objection de croissance ».

  • D.E.A.(sociologie), École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris
  • Doctorat (sciences de gestion), HEC Paris

Jen Gobby

Jen Gobby est une militante-universitaire basée à Tio’tia: ke (Montréal). Elle est fondatrice du MudGirls Natural Building Collective et organise avec Climate Justice Montréal. Elle a terminé son doctorat à McGill en 2019 dans le cadre du partenariat Économie pour l’Anthropocène et est maintenant boursière postdoctorale à l’Université Concordia au Département de Géographie, de Planification et d’Environnement. Elle a passé les 5 dernières années à réfléchir en collaboration avec des défenseurs des terres et des militant.e.s de la justice environnementale sur la façon dont nous pouvons pousser plus puissamment pour un changement sociale à grande échelle. Ses recherches actuelles se concentrent sur la documentation et l’exploitation des apprentissages en cours dans les mouvements et les communautés sur la façon dont nous pouvons saisir la crise de Covid-19 pour pousser à un changement transformateur dans les systèmes sociaux, économiques et politiques. Elle travaille également sur un projet avec Indigenous Climate Action pour élaborer une politique climatique dirigée par les Autochtones. Elle fait partie du comité directeur du SHIFT Centre for Social Transformation de Concordia.

Daniel Horen Greenford

Daniel Horen Greenford est candidat au doctorat à l’Université Concordia au Département de géographie, de planification et d’environnement. Il étudie sous la supervision du spécialiste du climat Damon Matthews et détient une maîtrise en sciences par son travail dans le même laboratoire. Daniel est également membre du programme Economics for the Anthropocene dans la cohorte de justice climatique. Ses recherches portent sur les moyens d’atteindre équitablement les objectifs climatiques, les facteurs humains du changement climatique et d’autres dégradations de l’environnement, et comment construire des économies justes et écologiques. Il a publié des études évaluées par des pairs dans Environmental Research Letters and the Anthropocene Review, et a été co-auteur du rapport From Paris to Projects, fournissant des recherches sur la juste part du Canada dans les émissions mondiales restantes et ses implications pour la politique intérieure. Ses recherches et ses opinions ont été présentées dans Al Jazeera, le National Observer, The Conversation, Ricochet, Metro et le Montreal Gazette. Daniel consulte également des groupes au sein du mouvement pour le climat pour les aider à comprendre les dernières recherches scientifiques et politiques. Il participe régulièrement à des consultations publiques sur des projets de grande envergure ayant des impacts climatiques importants comme l’évaluation environnementale du pipeline Énergie Est et la consultation de Montréal sur la réduction de sa dépendance aux combustibles fossiles.

Publications par Daniel Horen Greenford

https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/ab7f63

https://www.aljazeera.com/indepth/opinion/save-planet-growing-service-sector-200812095935029.html